La tablette tactile dépasse l'ordinateur portable

CD-Systems >>> Actualités >>> La tablette tactile dépasse l'ordinateur portable
03 Mars 2013
L'informatique s'est démocratisée il y plusieurs décennies déjà avec des ordinateurs fixes, les micro-ordinateurs. Ce modèle est resté longtemps la norme, avant d'être lentement remplacé par l'ordinateur portable. Le passage de l'ordinateur portable à la tablette tactile a été par contre fulgurant. Début 2012 les tablettes représentaient moins de 20% des ventes d'informatique mobile alors qu'elles ont dépassé les 50% en janvier 2013.

Cependant les chiffres sur les ventes de tablettes tactiles sont difficilement analysables car quelle est vraiment la différence entre Asus Transformer (tablette tactile avec clavier) et un tablet pc (pc portable avec écran tactile)? Au fond c'est un produit comparable, mais pas rangé dans la même catégorie.

Ce n'est pas tant le passage du portable à la tablette qui est marquant mais l'arrivé du tactile en masse sur tous les produits. Les portables à venir passeront massivement au tactile, tant Windows 8 est conçu dans ce sens, les pc de bureau arrivent aussi en tactile avec des produits tout en un. L'informatique fait un pas de plus pour se mettre à la portée de tous. Les enfants en bas âge comme les personnes plus agées n'ayant jamais utilisé l'outil informatique auparavant parviennent à dompter l'outil tactile rapidement, bien plus rapidement "qu'à l'époque de la souris".

Pas étonnant que les éditeurs et constructeurs redoublent d'effort pour s'imposer sur le segment "tablette" qui n'est désormais plus une niche. Microsoft a tout misé sur le tactile dans Windows 8, au point de prendre le risque de déplaire aux utilisateurs de pc de bureau et pc portables (non tactiles) pour mieux satisfaire les utilisateurs de tablettes.

Le groupe HP, qui avait totalement raté le virage tablette a même laissé planer le doute sur l'opportunité de continuer la fabrication de terminaux (pc fixes, portables, tablettes) pour se concentrer sur l'impression, les serveurs, le stockage, avant de se raviser. C'est dire si les tablettes sont considérés comme l'avenir du poste de travail, et si le décrochage en parts de marché est perçu comme fatal pour l'avenir d'un groupe.

Les parts de marché devraient beaucoup évoluer en 2013. Apple, tellement haut (+ de 50% des ventes de tablettes), ne peut que perdre du terrain face à la montée en puissance l'Android (principalement menée par Samsung) et le nouveau départ de Microsoft avec Windows 8 (enfin un produit digne pour le tactile). Peut-être que 2013 accueillera de nouveaux acteurs, historiquement dans la tétéphonie, tels que RIM (Blackberry) ou Nokia qui pourraient tenter de revenir sur le devant de la scève en se diversifiant.

Auteur: Christophe DEBOUDT