Windows 11: Les raisons d'un démarrage timide

CD-SystemsActualités informatiques Windows 11: Les raisons d'un démarrage timide
19 Avril 2022

A chaque sortie d'une nouvelle version de Windows, le taux d'adoption est observé de près pour déduire l'attrait qu'il suscite et le succès qui en découlera. Ce taux d'adoption serait de l'ordre de 2% des ordinateurs. Ce chiffre est tout à fait imprécis car il est basé sur des statistiques de visites de site, et par définition les visiteurs d'un site ne sont pas représentatifs de l'ensemble des utilisateurs.


 


Mais il est difficile de juger ce chiffre, car si chez Apple le processus est toujours le même: 1 version par an, un nombre de nouveautés comparable d'une version sur l'autre, un parc de machines éligibles similaire (globalement les machines de 8 ans et moins); chez Microsoft les usages changent assez régulièrement:


 



 


Alors difficile de comparer des chiffres quand rien n'est comparable.


 


Déjà les mises à niveau de versions n'ont pas toujours été gratuites, là encore Microsoft est très changeant dans sa politique.


 


La gratuité de la mise à niveau de Windows 11 devrait provoquer une adoption en masse, comme c'était le cas pour Windows 10, mais peu de machines sont éligibles. Alors il ne suffit pas de vouloir Windows 11, il faut pouvoir l'installer. La plupart des machines de plus de 4/5 ans ne sont pas éligibles à cette nouvelle version. A cela s'ajoute le fait que les entreprises se ne précipitent jamais sur un nouveau système.


 


Et le taux d'adoption d'un système d'exploitation dépend aussi du succès (ou plutôt de l'échec) du précédent:


Windows 7 a bénéficié de la mauvaise réputation de Windows Vista avant lui, et de Windows 8 après lui. Les clients l'ont vite adopté et n'ont pas souhaité rapidement le remplacer.


De même Windows 10 a eu du succès car les utilisateurs ont vite voulu oublier l'ergonomie atypique de Windows 8.


 


Alors forcément pour Windows 11, l'adoption devrait être très longue, car les utilisateurs sont globalement satisfaits de Windows 10, sa stabilité, son ergonomie. Et d'ailleurs rien ne presse pour le remplacer car il sera encore maintenu jusqu'en 2025.


 


Surtout qu'il faut davantage parler d'une évolution que d'une révolution. Il s'agit principalement du changement de design des fenêtres, du menu démarrer et de l'explorateur de fichiers. Certes le Windows Store a également été amélioré, mais le nouveau design du magasin d'applications s'est également modernisé sur Windows 10 lors de la sortie de Windows 11.


 


Auteur: Christophe DEBOUDT