Le très haut débit se fait attendre !

CD-Systems >>> Actualités >>> Le très haut débit se fait attendre !
30 Mars 2017

La fibre pour tous en 2020 ; tel était l’objectif pour les communes de la MEL (Métropole Européenne de Lille). Le temps passe et tout ne semble pas aussi idéal que les plans initiaux le prévoyaient.
Le défi était de faire installer par la fibre par les opérateurs, y compris dans les zones rurales ou la rentabilité est évidemment différente des zones à population dense.
L’ensemble du raccordement devait être effectué de 2015 à 2020 par SFR et Orange. Nous sommes bientôt à mi parcours et les retards s’accumulent.
SFR ne respectant pas ses engagements de délais dans la couverture des 70 communes pour lesquelles il était missionné, le déploiement de 57 communes à été confié Orange (en plus des communes déjà attribué à l’opérateur historique en début de projet) ; les communes restantes seront déployées par Covage.
La Métropole Européenne de Lille a communiqué un nouveau planning de déploiement lors du dernier trimestre 2016 afin de préciser commune par commune des dates de commencement des travaux.
Gageons que les dates soient désormais respectées. Car si dans certaines communes le très haut débit sera un confort, dans certaines zones ça devient impératif. Ces territoires ont vu le nombre d’installations d’entreprises et de populations augmenter et le partages des anciennes lignes analogiques devient pénible, surtout en heure de pointe. Heureusement la 4G peut parfois remplacer avantageusement la connexion filaire… Sous réserve d’être dans une zone bien couverte.
Mais attention à la lecture de la carte : il ne suffit pas que la commune soit de la bonne couleur pour surfer à la vitesse de l’éclair. Parmi les villes desservies par la fibre, le taux de couverture est encore faible et certaines zones sont encore dotées de connexions extrêmement lentes. Ainsi dans la zone déjà déployée par Orange, le taux d’éligibilité n’est pour l’instant que de 58%.
Consulter la carte


Auteur: Christophe DEBOUDT