Nouveaux Macs avec processeur M1: Pourquoi acheter? pourquoi éviter?

CD-Systems >>> Actualités >>> Nouveaux Macs avec processeur M1: Pourquoi acheter? pourquoi éviter?
23 Novembre 2020

Après plus d'une décénie d'ordinateurs animés par des processeur X86 (comme sur les PC), Apple change de stratégie et vient de sortir les nouveaux Macbook et Mac Mini sous processeur M1, processeur Apple basé sur l'architecture ARM.


Toute la gamme n'est pas encore concernée puisque les Macbook Pro 16 pouces, les Imac et Imac pro demeurent au catalogue avec un processeur Intel.


A priori ceci pourrait perdurer car les processeurs M1 ne sont pas capables de gérer plus de 16Go de RAM, et plus de 2 périphériques thunderbolt. Cette limite n'est pas dramatique pour les utilisateurs d'un Macbook Air, mais est une sérieuse contrainte pour les utilisateurs plus exigeants, intéressés par des machines davantage orientées "performance". Ceci devra être corrigé sur la prochaine génération de processeurs pour que cette nouvelle plateforme puisse avoir un avenir.


Mais ce nouveau né n'est pas dénué d'atouts. Le M1 chauffe peu et peu ainsi fonctionner sans ventilateur. Si Apple avait déjà tenté l'expérience du refroidissement passif sur le Macbook 12 pouces, la machine devait régulièrement être sous cadencée pour fonctionner à une température raisonnable. Le résultat était certes silencieux mais insuffisant en performances sur la durée. Le processeur M1 permet un refroidissement passif sans limiter les performances. Les performances sont d'ailleurs impressionnantes, pour peu qu'on utilise des applications Apple, qui gèrent le processeur en mode natif. Pour les applications X86, c'est Rosetta qui se charge de faire l'émulation. Les performances y sont comparativement en retrait, mais tout à fait satisfaisantes. Le processeur chauffant moins, il consomme moins et permet ainsi d'atteindre une autonomie exceptionnelle avec plusieurs heures gagnées par cycle de batterie.


Macbook Air M1Ces nouveaux modèles paraissent ainsi être une nouveauté épatante mais attention, pour l'instant BootCamp n'est pas compatible avec ces matériels. Cet utilitaire qui permet d'installer facilement Windows sur un Mac n'est pour l'instant pas compatible avec les processeurs M1. Des solutions de virtualisation devraient rapidement arriver (Parallel Desktop, VmWare). Il subsiste une incertitude concernant BootCamp, et le fonctionnement est quand même différent entre une machine virtuelle démarrable depuis Mac OS et BootCamp qui permettait de démarrer Windows à la place de Mac OS, sur une partition distincte.


En conclusion ces machines sont extrêmement prometteuses pour les utilisateurs ayant des besoins plutôt classiques et dans l'environnement Apple. En cas de besoin de multitude de périphériques, de plus de 16Go de RAM et d'installer Windows, ces machines sont dans l'immédiat à éviter. Les mois à venir en diront plus sur les performances en mode émulation X86. Bien entendu, comme tous les macs les plus récents, la batterie est collée, la mémoire vive et le disque dur sont soudés, et la connectique se résume à 2 connecteurs.


 


 


Auteur: Christophe DEBOUDT